De quelle manière la presse est-elle impactée par le digital ?

Digital

La presse a subi de nombreuses transformations ces dernières années, notamment au niveau du digital. Et pourtant, ce qui la rend plus crédible que les réseaux sociaux, c’est bien la véracité de ses informations. Nous avons beau croire que la presse est vouée à disparaître, elle ne fait pourtant que nous surprendre, réinventant à chaque fois de nouveaux moyens pour se repositionner et innover.

La presse papier souffre énormément de l’évolution massive des nouvelles technologies, l’obligeant à s’adapter à ce monde digital, sous peine de s’y perdre. Ceux qui font les bons choix face à toutes ces transformations, arrivent généralement à tirer leur épingle du jeu et à toucher de nouvelles audiences. 

C’est le cas du Journal Le Monde, qui a réussi à développer de nouveaux moyens pour captiver son audience. Ils innovent dans la publicité, par exemple,  en coécrivant des contenus de marque avec les annonceurs. Ils ont également développé le format live, permettant à des millions d’internautes d’interagir en direct avec leurs vidéos live.

Un des formats les plus populaires pour les médias est bien évidemment la vidéo. C’est un format qui a l’avantage d’être facilement utilisé et partageable sur les réseaux sociaux. Ce format séduit de plus en plus et a notamment été magnifiquement adopté par Brut, un média d’information 100% digital, qui partage ses informations seulement sous forme de vidéo. Ils sont présents sur tous les réseaux sociaux depuis plus d’un an et excellent en France et Belgique (pour la partie francophone).

Le média radio est quant à lui en réel déclin depuis ces dernières décennies, car il se retrouve en porte-à- faux face à divers concurrents tels que les podcasts et le streaming. Une Etude française réalisée par Mediametrie démontre que du lundi au vendredi, l’audience moyenne du média radio au près des 13ans et plus est de 11,9% entre le mois de septembre et octobre 2017, avec une part d’audience plus élevée pour les radios du service public (25,3%).

La Télévision rencontre également des adversités et a difficile à rivaliser avec la vidéo en ligne, ce qu’encore une fois, Brut a pourtant réussi à faire, en permettant de consulter des vidéos d’information en ligne. D’après une étude d’Ericsson, d’ici 2020, plus de 50% de la consommation vidéo sera mobile, la TV sera donc dépassée par le smartphone en ce qui concerne le visionnage. Toutefois, La RTBF a décidé quant à elle de changer de vision et de plus se digitaliser. Nous voyons cela avec l’arrivée de leur plateforme Auvio, qui permet de regarder tous les programmes en différé, ou encore leur nouvelle offre, TARMAC, entièrement digitale et qui cherche à se rapprocher des 15-25 ans.

En conclusion, la presse à beau nous donner quelques frissons, si les différents médias prennent le pli et surfent sur les tendances, prenant le tournant comme il le faut pour innover et changer leur image ainsi que leurs services, elle ne devrait, fort heureusement, pas disparaitre de ci-tôt. Car malgré la digitalisation, la presse reste une source non négligeable afin de rester informer et alerte. 

https://www.blogdumoderateur.com/presse-marketing-remix-2017/

http://www.e-marketing.fr/Thematique/media-1093/Breves/Presse-lectures-digitales-compensent-baisse-audience-318932.htm#iGfcRLtRhhWqbZ2w.97

file:///C:/Users/Coline/Downloads/CP%20126%20000%20Radio_Septembre%20Octobre%202017.pdf

http://www.zdnet.fr/blogs/marketing-reseaux-sociaux/etude-ericsson-consumerlab-tv-media-2017-qu-en-retenir-39859548.htm